Les chansons du jour de PalmarèsADISQ

Lecture automatique
Tu trembleras encore
Maude Audet
Écoutez «Tu trembleras encore», extrait de Maude Audet sur l'album «Tu ne mourras pas»: https://smarturl.it/trembleras_encore

Suivez Maude Audet
►Site web http://www.maudeaudet.com
►Facebook https://www.facebook.com/maudeaudetmu...
►Instagram https://instagram.com/maude_audet
►Twitter https://twitter.com/maudaudet
►Bandcamp https://chansonsdemaude.bandcamp.com/
►Boutique en ligne https://boutique.daretocarerecords.com/collections/maude-audet

Abonnez-vous à la chaîne de Grosse Boîte pour ne rien manquer: http://bit.ly/ytgbsub
_______________________________
VIDÉO
Réalisation et montage : David Bourbonnais
Direction photo : Natan B. Foisy
Production déléguée : la corp (Jacinthe Robert)
Direction de production : Jacinthe Robert
Assistance-caméra : Hubert Auger
Opération caméra: Philémon Crête
Électro/machino : Saad Abas/Youri Pelletier
Direction artistique de plateau/costumes : Ariane St-Pierre Cyr
Maquilleuse/coiffeuse : Jacinthe Benoit
Colo/online : John Jouma
Chorégraphe de combat: Huy Phong Doan
Avec Catherine Larochelle et Marc Beaupré

MUSIQUE
Voix, guitare électrique, autoharpe : Maude Audet
Guitare classique : Joseph Marchand
Basse, choeur : Émilie Proulx
Batterie, tambourine, shaker, choeur : Charles Blondeau
Orgue, piano, synthé, clavecin, chœur : Mathieu Charbonneau
Flûte traversière : Anna Frances Meyer

PAROLES
Ta robe tombait sur toi
Comme une fleur au vent
Toi tu bougeais sans y penser

Comme font les jolies filles
Qui ne savent pas vraiment
Mesurer toute leur beauté


Tu voulais aimer de fièvre
Tu voulais donner
Ton ventre et partager ton sang
Pour que l’aube se souvienne

De t’illuminer
Te chauffer toujours en dedans



Pour que les jours te grisent
et les nuits te rendent

Plus vive que la lune qui se fait ronde

Tu en trembles et tu en trembleras encore

Maintenant que plus rien ne dort


Il a bu l’eau de tes lèvres

Le sel de tes yeux
Déposé ses mains sur ton front
Il t’a écrit des poèmes

Tu l’as pris au creux
De tes joyaux cachés
Tes offrandes



Tu as gardé vos promesses
Elles sont restées scellées
Comme l’eau durcit le ciment

Mais l’ivresse de l’amour

Arrive à s’épuiser

Comme la rosée
Se sèche au vent


Puisque les jours se suivent
et les nuits se fondent
En rêves qui se figent d’une lune sombre

Tu en trembles et tu en trembleras encore

Maintenant que plus rien ne dort
Tu en trembles et tu en trembleras encore
Maintenant que son amour est mort


Ta jeunesse est repartie
Sans que tu n’aies le temps
De comprendre et te retourner
Comme l’arbre qui attend
Les feuilles d’un printemps
Mais toi tu resteras dépouillée

Écoute mon clip !

Tout afficher

Journée internationale des droits des femmes

Tout afficher

Remerciements de pochettes de Louis-José Houde

Tout afficher

Galas de l'ADISQ 2018

Tout afficher

Suggestions vidéos

Nouveautés vidéoclips